Covid-19 : Près de 25 millions d’emplois menacés dans le monde

Près de 25 millions d’emplois sont menacés dans le monde à cause des conséquences de la pandémie du nouveau coronavirus, Covid-19 sur l’économie mondiale, a révélé l’Organisation internationale du travail (OIT), dans un rapport préliminaire intitulé « Le Covid-19 et le monde du travail: impacts et réponses ».

«Une première évaluation de l’impact du COVID-19 sur le monde du travail mondial indique que les effets seront de grande envergure, poussant des millions de personnes au chômage, au sous-emploi et à la pauvreté, et propose des mesures en vue d’apporter une réponse ferme, coordonnée et immédiate», écrit l’OIT dans un communiqué rendu public ce mercredi 18 mars.

En se basant sur des scénarios différents de l’impact du Covid-19 sur la croissance économique mondiale, la projection de l’OIT fait état d’une hausse du chômage mondial qui toucherait entre 5,3 millions (scénario le plus optimiste) et 24,7 millions (scénario le plus pessimiste).

«Il ne s’agit plus seulement d’une crise sanitaire mondiale, c’est aussi une crise grave en matière d’emplois ainsi qu’une crise économique majeure qui est en train d’avoir un impact considérable sur les populations», a déclaré Guy Ryder, Directeur général de l’OIT.

Par ailleurs, l’OIT indique qu’une synergie d’actions peut aider à éviter le pire. « En cas de réponse coordonnée au niveau international, l’impact sur le chômage dans le monde pourrait être réduit de manière significative», a souligné l’institution spécialisée des Nations Unies.

Les conséquences du Covid-19 sur l’emploi pourraient dépasser celles de la crise financière de 2008, relève l’OIT, rappelant que « la grande crise financière de 2008-2009 a provoqué une hausse de 22 millions du nombre de chômeurs dans le monde ».

Le sous-emploi devrait lui aussi s’accroître de manière significative au fur et à mesure que les conséquences économiques de la pandémie se traduiront par des réductions des horaires de travail et des salaires, a averti l’agence de l’ONU.

D’un autre côté, la baisse du nombre d’emplois entraînera des pertes massives en matière de revenus pour les travailleurs, souligne l’étude de l’OIT qui estime les pertes dans une fourchette allant de 860 à 3.400 milliards de dollars d’ici la fin 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.