Congo-Brazzaville : L’ex-président Yhombi Opango décédé des suites du Coronavirus

L’ancien président congolais, Jacques Joaquim Yhombi-Opango a succombé à l’âge de 81 ans, suite à sa contamination par le Coronavirus, ce lundi 30 mars à Paris, en France.

« Mon père (…) est mort ce lundi après-midi à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine près de Paris. Il a été bien victime du Coronavirus », a confirmé son fils Jean-Jacques Yhombi Opango, précisant que son état de santé s’était dégradé ces derniers jours. Le décès a été confirmé dans la soirée, par la télévision publique congolaise, Télé-Congo.

Yhombi-Opango fut à la tête de la République du Congo de 1977 à 1979, avant d’être chassé par son ministre de la Défense, l’actuel président Denis Sassou Nguesso, originaire de la même région que lui.

Emprisonné après son éviction pendant 10 ans, l’ancien chef d’Etat avait retrouvé la liberté peu avant la conférence nationale de 1991 qui avait ouvert la voie au multipartisme dans le pays.

Fondateur du parti « Rassemblement pour la démocratie et le développement » (RDD), Yhombi-Opango s’était lancé dans la course à la présidentielle de 1992 qu’il n’avait pas gagné. Il s’était alors rallié au président élu, Pascal Lissouba, qui l’avait promu au poste de Premier ministre entre 1994 et 1996.

En 1997, lorsque la guerre civile avait éclaté au Congo, l’ex-président avait trouvé refuge en France jusqu’en 2007, avant de reprendre la navette entre son pays natal et sa terre d’exil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.