Covid-19: Pompeo critique l’Afrique du Sud pour avoir «accepté» des médecins cubains

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a critiqué mercredi l’Afrique du Sud et le Qatar pour avoir «accepté» l’aide de médecins cubains dans leur lutte contre la pandémie du coronavirus.

«Nous avons remarqué comment le régime de La Havane profite de la pandémie de Covid-19 pour continuer à exploiter les soignants cubains», a dit Mike Pompeo lors d’une conférence de presse à Washington.

«Nous saluons les dirigeants du Brésil, de l’Equateur, de la Bolivie et d’autres pays qui ont refusé de fermer les yeux face à ces abus pratiqués par le régime cubain, et nous demandons à tous les pays de faire la même chose, notamment des endroits comme l’Afrique du Sud et le Qatar», a-t-il ajouté.

Lundi 27 avril, 217 médecins et soignants cubains sont arrivés à Pretoria pour prêter main-forte au personnel hospitalier sud-africain alors que le pays est le plus touché du continent par la pandémie du Covid-19.

Si le pays le plus industrialisé du continent compte près d’un médecin pour 1.000 habitants, bien en dessous de la moyenne mondiale, selon les données de la Banque mondiale, Cuba, petit archipel de presque 12 millions d’habitants, a développé sous l’impulsion de Fidel Castro, un système de santé publique qui compte 34 universités de médecine, 95.000 médecins, dont 15.000 dentistes, 89.000 infirmiers et infirmières et personnels de la santé, selon le ministère cubain des Affaires étrangères.

Avec des revenus de 6,3 milliards de dollars en 2018, l’exportation de services médicaux, en plus du tourisme, est l’un des moteurs de l’économie cubaine, selon les chiffres officiels. Mais les États-Unis ont appelé les pays à refuser cette aide sous prétexte qu’il s’agirait d’esclavage moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.