Ethiopie : Abiy dénonce «les manœuvres anticonstitutionnelles» de l’opposition

Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed a mis en garde jeudi,  l’opposition qui, selon lui, souhaiterait profiter du report des élections à fin août en raison de l’épidémie de coronavirus, pour s’emparer du pouvoir par des moyens anticonstitutionnels.

Abiy, prix Nobel de la paix 2019 dans un discours publié sur son profil Facebook s’est insurgé contre «ceux qui poussent à des manœuvres anticonstitutionnelles afin de se saisir du pouvoir » les prévenant qu’ils «seront punis par la loi».

Un des responsables de l’opposition, Jawar Mohammed, a qualifié les propos du Premier ministre de «menaces pour réduire au silence, pour intimider» l’opposition.

Le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec quelque 100 millions d’habitants, devait organiser des élections générales fin août, mais la commission électorale a reporté sine die ce scrutin.

«En raison des problèmes liés au coronavirus, la commission électorale a décidé qu’elle ne pouvait organiser les élections à la date prévue et elle a donc décidé d’annuler cette date et de suspendre toutes ses activités», avait indiqué la commission dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.