Sénégal : le fils Wade finalement condamné à six ans de prison ferme

La justice sénégalaise a finalement rendu son verdict lundi dans le procès de Karim Wade qui a tenu tout le pays en haleine, le condamnant à six ans de prison ferme et une forte amende pour enrichissement illicite.

L’ancien ministre sénégalais Karim Wade, également fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été condamné à une amende record de plus de 210 millions d’euros pour « enrichissement illicite ». En revanche, le chef d’accusation relatif à la corruption qui a longtemps été débattu durant ce procès, n’a pas été retenu contre lui.

Malgré les fortes charges qui pesaient contre lui, Karim Wade avait été désigné samedi dernier comme principal candidat à la prochaine présidentielle par son parti politique. Une décision perçue par les observateurs, comme une ultime manœuvre politique pour faire pencher la balance de son côté à la veille de la tenue du procès. Cependant, le lourd verdict de lundi a anéanti tout espoir pour Karim Wade de participer à la campagne présidentielle sénégalaise de 2017, malgré l’appel introduit aussitôt.

Le parquet avait déjà requis en février dernier sept ans de prison ferme contre l’ancien puissant ministre. Il avait également été condamné à verser plus de 380 millions d’euros d’amende, en plus d’une privation de ses droits civiques et une confiscation de ses biens.

De nombreux partisans de l’ancien ministre Karim Wade étaient venus lundi pour manifester leur soutien malgré son absence lors du procès. Pour faire face à ces protestations, un dispositif sécuritaire avec des policiers et gendarmes a été mis en place autour du tribunal où allait se dérouler le procès.

Le président Macky Sall, qui a succédé à Abdoulaye Wade en 2012, a averti la semaine dernière que son gouvernement ne tolérerait aucune tentative de déstabilisation du pays lorsque l’annonce de la sentence interviendrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.