Casablanca Finance City au 42ème rang mondial

Casablanca Finance City a gagné neuf places au dernier classement mondial Global Financial Centers Index (GFCI), des places financières internationales, rendu public, ce lundi 23 mars.

La place financière marocaine occupe désormais la 42ème place mondiale et se positionne au 2ème rang en Afrique juste après Johannesburg (Afrique du sud) qui a grignoté pour sa part six places par rapport au précédent classement mondial établi en septembre 2014 et mis à jour en ce mois de mars.

Casablanca Finance City occupait la 51ème place en septembre dernier, a progressé en moins de six mois, de neuf précieuses places dans le classement mondial.

Le classement des places financières est élaboré sur la base de cinq grands domaines de compétitivité à savoir l’environnement des affaires, développement du secteur financier, infrastructures, capital humain et facteurs généraux et réputation. Le rapport GFCI qui est compilé et publié deux fois par an par Z/Yen Group et parrainé par l’Autorité Qatar Financial Centre se réfère à près de 105 critères et se base également sur les conclusions d’une enquête menée auprès des professionnels internationaux de services financiers. Dans la région MENA et Afrique, Casablanca a réalisé la plus importante progression en gagnant neuf places (plus dix points). C’est aussi l’une des trois villes ayant le plus progressé en matière de compétitivité aux côtés de Tel Aviv 27ème (+9 places) et Riyad, 14ème (+ 7 places), alors que Dubaï, 23ème et Abu Dhabi, 26ème ont respectivement perdu 6 et 7 places.

La capitale économique du Maroc devance également des villes comme Sao Paulo (Brésil – 43ème), Istanbul (Turquie – 44ème), Rio de Janeiro (Brésil, 47ème) ou encore Mexico (Mexique – 56ème).

Avec ces belles performances, estiment les experts de la finance internationale, la place financière marocaine ne va pas tarder à rejoindre le rang des grandes places financières. Le Maroc, ajoutent-ils, a su profiter de la conjoncture économique internationale qui lui favorable, pour conforter son économie et ses finances et se lancer à la conquête des marchés africains particulièrement dans les domaines des Télécom, des banques, de l’immobilier et des assurances.

La progression de Casablanca Finance City dans le classement mondial est une nouvelle très encourageante aussi bien pour les investisseurs étrangers qui s’intéressent au marché marocain que pour les grandes entreprises marocaines qui cherchent à s’externaliser et à consolider leur position notamment sur le marché africain très prometteur, où la croissance économique est au beau fixe.

Bien qu’elle soit relativement loin d’intégrer le Top 10 du classement mondial, Casablanca Finance City en maintenant son rythme ascendant actuel, ne tardera pas à rejoindre la tête du peloton. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a de beaux jours devant elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.