Prêt de la BM pour un projet électrique en Afrique de l’Ouest

La Banque mondiale (BM) a débloqué un prêt de 200 millions $ (plus de 115 milliards de FCFA) destiné au financement en partie d’un projet de construction d’un réseau de transmission électrique qui traversera la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau et le Sénégal, Etats membres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG).

Selon un communiqué de la BM, le Projet d’interconnexion des Etats de l’OMVG a pour objectif de favoriser des échanges d’énergie électrique et d’améliorer les communications publiques par l’installation de câbles de garde à fibre optique.

Relevant l’importance des échanges régionaux d’énergie, notamment en Afrique de l’Ouest, le directeur de l’intégration régionale pour l’Afrique à la Banque mondiale, Colin Bruce, a indiqué qu’«en regroupant la demande énergétique de quatre pays, les lignes de transport d’électricité du Projet d’interconnexion de l’OMGV permettront d’augmenter le volume et l’efficacité de la production électrique». Ce qui donnera, selon lui, un coup de pouce au développement des entreprises, à la création d’emplois, à la production de revenus et à la compétitivité de la région sur la scène internationale.

Le coût global du projet est estimé à 711 millions $. Outre les fonds débloqués par la BM, le projet sera financé par l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement (BID), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Banque européenne d’investissement (BEI), le Fonds koweïtien et l’État allemand (KfW).

Les quatre pays concernés participeront à hauteur de 16 millions de dollars pour financer les charges d’intérêts pendant la phase de construction.

Le communiqué de la BM relève que plusieurs lignes d’interconnexion sont déjà en place ou en cours de construction en Afrique de l’Ouest et que la réalisation du Projet de l’OMVG permettra de finaliser l’interconnexion du réseau EEEOA (Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain.

A propos de Washington © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.