Le Cameroun va débourser 91,5 millions d’euros pour relancer la Camair-Co

Le président camerounais, Paul Biya, a approuvé en début de semaine, le plan de restructuration de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), proposé par Boeing Consulting, et dont il a apprécié le professionnalisme et la pertinence des analyses.

Ce plan qui avait été soumis aux autorités à la mi-juin, prévoit, entre autres, l’acquisition de neuf aéronefs pour renforcer la flotte de la Camair-Co d’ici à 2019, portant à 14 le nombre d’appareils de la compagnie pour desservir les 27 destinations nationales, régionales et intercontinentales proposées dans le plan.

Pour cela, l’Etat devrait injecter 60 milliards de FCFA, soit 91,5 millions d’euros, à la compagnie. Le gouvernement se chargera également d’apurer la dette fournisseur de l’entreprise estimée à près de 35 milliards de FCFA. De ce montant, 20 milliards de FCFA sont dus à des institutionnels camerounais, comme l’opérateur télécoms Camtel et Aéroports du Cameroun (ADC). Le reliquat étant constitué de la dette vis-à-vis des fournisseurs de la compagnie aérienne.

«Ce plan sera mis en œuvre incessamment», assure le communiqué de presse du ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, publié ce 26 juillet. Il est prévu que le cabinet de conseil aérien Boeing Consulting se charge d’accompagner la compagnie durant dix-huit mois.

Notons que la suspension des vols Camair-Co vers l’Union européenne par l’Autorité aéronautique du Cameroun, depuis le 21 juin dernier, court toujours.

La Cameroon Airlines Corporation qui a officiellement démarré ses activités le 28 mars 2011, est constitué à 100% de capitaux publics. Sa privatisation, totale ou partielle, est évoquée depuis des années par les autorités camerounaises.

A propos de Yaoundé © 2016 Agence Afrique

Un commentaire

  1. Il ne restera plus qu’à trouver les passagers en quantité suffisante pour remplir ces 14 appareils ! Mais est-ce vraiment la question ? J’aimerai bien savoir sur quel « business plan » est basée cette hypothèse.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.