Le gouvernement ivoirien réduit à nouveau des taxes à l’aéroport d’Abidjan

Les autorités ivoiriennes ont annoncé mercredi 5 avril, à l’issue d’un Conseil des ministres, des mesures concernant la réduction ou la suppression des taxes à l’aéroport d’Abidjan.

Il s’agit de la réduction «de moitié de la taxe d’embarquement sur tous les titres de transport aérien perçus par passager embarquant en Côte d’Ivoire» et de la suppression de «la contribution de solidarité sur les billets d’avion», selon les précisions du porte-parole du gouvernement, Bruno Koné.

L’objectif visé par ces deux ordonnances est d’attirer plus de passagers et d’améliorer la compétitivité de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny (FHB) d’Abidjan, toujours d’après Bruno Koné. Celui-ci reconnaît la cherté des services aéroportuaires à Abidjan, comparativement à d’autres capitales de la sous-région ou de l’Afrique.

Les taxes aéroportuaires sont, en effet, élevées au niveau de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, au point de faire réagir des compagnies étrangères qui se voient obligées d’augmenter les frais de billet pour leurs clients. Le PDG de Air France avait plaidé, en décembre 2015, pour une «baisse de taxe pour l’ensemble des compagnies.»

Environ un mois après, en janvier 2016, le gouvernement ivoirien avait procédé à la suppression de quelques taxes dont les taxes trésor (1.000 FCFA par passager) et la réduction de moitié des (frais) touristiques, passant de 8.000 à 4.000 FCFA sur les vols internationaux.

Les nouvelles révisions de ces taxes sont certainement une bonne nouvelle pour tous ceux qui sont concernés de près ou de loin. Cela «renforcera le caractère touristique de la destination Côte d’Ivoire, va aider au niveau de l’environnement des affaires et va contribuer à faciliter les conditions d’accès des hommes d’affaires à notre pays», a ajouté le porte-parole du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.