Mohammed VI appelle le président mauritanien pour décrisper les relations entre les deux pays

Le Roi du Maroc, Mohammed VI, a eu mardi matin, un entretien téléphonique avec le président de la Mauritanie, Mohammed Ould Abdelaziz, pour détendre la tension née entre les deux pays voisins, suite à des propos mal placés d’un chef de parti politique marocain.

Au cours de cet entretien, précise un communiqué du Cabinet Royal, le souverain a réitéré au président mauritanien, «son soutien et son amitié indéfectibles, ainsi que son attachement à la relation de bon voisinage et de solidarité entre les deux pays, fondée sur les liens séculaires et familiaux qui ont toujours existé entre les deux peuples».
Le Roi du Maroc a tenu également à rassurer le Président Ould Abdelaziz «que le Maroc reconnait l’intégrité territoriale de la République Islamique de Mauritanie, conformément au Droit international».
Les deux chefs d’Etat, ajoute le communiqué, ont également exprimé «leur détermination  à préserver cette relation contre toute tentative d’y porter atteinte, quelle que soit son origine et ses motivations».
Le Souverain a même décidé, de dépêcher auprès du Président mauritanien, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et le ministre délégué auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération,  Nasser Bourita, pour dissiper, selon la même source, «tout malentendu qui pourrait avoir un impact négatif sur les excellentes relations qui existent entre le Maroc et la Mauritanie».

L’entretien entre les Chefs d’Etat des deux pays intervient au lendemain de la publication, par le ministère marocain des Affaires étrangères, d’un communiqué dans lequel il a notamment qualifié de «dangereuses et irresponsables» les déclarations du Secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat. Ce dernier aurait en effet, insinué que la Mauritanie faisait partie du territoire marocain, créant ainsi une brouille diplomatique entre les deux pays voisins.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.