La Guinée protège les travailleurs domestiques en ratifiant des conventions de l’OIT

Les députés guinéens ont adopté à l’unanimité, lundi 26 décembre, quatre Conventions liées à la sécurité dans le travail et découlant de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Parmi ces conventions figure celle, N°189, concernant les travailleuses et travailleurs domestiques.

D’après la presse locale, en adoptant cette convention, la Guinée s’engage à améliorer la situation juridique des employé-e-s domestiques dans les domaines de la rémunération, de la réglementation du temps de travail et de la sécurité sociale, ainsi que dans celui de la santé et sécurité au travail.

Pour les employé-e-s domestiques qui logent au sein du ménage de leurs employeurs, il est prévu des dispositions particulières, notamment la protection de leur sphère privée et le droit à un logement et à des conditions de vie dignes.

Ces employés devraient toucher, comme rémunération, au moins le SMIG qui est de 440.000 GNF et être déclarés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale pour leur prise en charge. Pour une meilleure défense de leurs intérêts, il est aussi évoqué la valorisation de l’organisation syndicale des travailleuses et travailleurs domestiques (OSTD).

Le porte-parole du Gouvernement, Damantang Albert Camara, a manifesté sa satisfaction vis-à-vis du vote des députés qui permettra de lutter contre les traitements incommodants souvent infligés aux domestiques. «Vous (les députés) serez soumis au même exercice pour nous aider à rejoindre les concert des nations qui respectent un certain nombre de droits notamment chez les travailleurs domestiques dont plusieurs de leur préoccupation ont été déjà pris en compte par notre droit positif. C’est une avancée majeure», a-t-il déclaré.

Les parlementaires ont également adopté d’autres conventions, notamment la convention N°176 sur la sécurité et la santé dans les Mines, la convention N°167 sur la sécurité et la santé dans la construction et la convention N°187 sur le cadre promotionnel pour la Sécurité au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *