CEDEAO : Le Maroc demande à adhérer à l’organisation ouest africaine

Alors que le Roi Mohammed VI du Maroc se trouve depuis vendredi en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une tournée africaine, le Royaume a  exprimé officiellement sa demande d’adhérer à la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dans une lettre adressée à la président du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente de l’organisation ouest-africaine.

« Cette demande se fait en conformité avec les dispositions du traité fondateur de la CEDEAO et en satisfaction totale de ses critères d’adhésion », indique un communiqué du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération marocain.

Dans cette lettre officielle, le Royaume précise que cette « démarche vient couronner les liens forts aux niveaux politique, humain, historique, religieux et économique avec les pays membres de la CEDEAO ».

Avec plus d’une vingtaine de visites officielles effectuées par le Roi Mohammed VI au cours des quinze dernières années, l’Afrique de l’Ouest représente la région qui occupe le premier rang des Investissements Directs Etrangers (IDE) du Maroc.

Des centaines d’accords de partenariat conclus au cours des visites du roi ont donné une impulsion forte à la coopération bilatérale avec les 15 pays membres de la CEDEAO.

Outre l’aspect économique de la chose, le Maroc a toujours été aux côtés des Etats ouest Africains dans les moments difficiles. Cette position a notamment été remarquée tout au long de l’épidémie du virus Ebola qui avait frappé plusieurs pays de la région.

Tous les pays occidentaux et africains avaient coupé leurs liaisons aériennes directes avec les pays impactés. Seul le Maroc, à travers sa compagnie nationale la RAM, avait continué à desservir les pays touchés par Ebola.

Plus important encore, le Royaume avait accru les dessertes vers les pays touchés par l’épidémie afin de combler le déficit en terme de liaisons aériennes. La volonté du Maroc d’adhérer à la CEDEAO s’inscrit donc naturellement dans une proximité historique entre le Royaume et les pays ouest africains.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.