Nigeria: Obasanjo déconseille à Buhari de se représenter à la présidentielle 2019

L’ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo a exhorté, dans une lettre diffusée ce mardi 23 janvier, le Président Muhammadu Buhari à aller se reposer et à ne pas se représenter à la prochaine présidentielle prévue en février 2019 dans le pays.

La question sur un éventuel second mandat de Buhari occupe la presse locale ces derniers temps. Les avis sont partagés entre ceux qui lui apportent leur soutien pour une future candidature et les citoyens qui estiment qu’il devrait se retirer à cause de son état de santé.

L’aspect médical a été aussi soulevé par l’ancien président. «La maladie du Président Buhari a exigé la sympathie, la compréhension, la prière et la patience de tous les nigérians sains. Cela fait partie de notre culture. La plupart des Nigérians ont prié pour lui pendant qu’il était absent, malade à Londres pendant plus de cent jours», a déclaré Obasanjo.

Il a par la suite demandé au président «d’envisager un repos mérité en ce moment et à cet âge». Pour lui, Buhari ne doit ni trop forcer sa chance ni user de la patience et la tolérance des Nigérians, qu’importe ce que lui conseillent ses proches.

Concernant le mandat de l’actuel chef d’Etat, Obasanjo a estimé qu’il a été marqué par de «pauvres performances». Pauvreté, insécurité, mauvaise gestion économique, népotisme, sont autant de manquements qui ont dominé la présidence de Buhari, d’après l’ancien président.

Olusegun Obasanjo a dirigé le Nigeria de 1976 à 1979, puis de 1999 à 2007. Il conserve encore un poids important dans la scène politique locale. Concernant ses exhortations à Buhari, Obasanjo a précisé qu’il «n’a pas nécessairement besoin de suivre mon conseil. Mais qu’il s’en soucie ou non, le Nigeria doit aller de l’avant».

Buhari, 75 ans, laisse encore planer le doute sur son éventuelle candidature, même s’il avait assuré par le passé qu’il ne ferait qu’un seul mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.