La Cédéao accélère le processus pour la création de sa monnaie unique

La cinquième réunion de la Task force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la Communauté Économique des États de l`Afrique de l`Ouest (CEDEAO) qui se tient à Accra, la capitale ghanéenne, devrait adopter ce mercredi, une nouvelle feuille de route devant accélérer le processus de création de la monnaie unique en 2020 dans l’espace ouest-africain.

Cette rencontre a été précédée de réunions préparatoires. En janvier, une quarantaine d’experts en économie s’étaient réunis au Nigeria pour l’élaboration de cette nouvelle feuille de route. Le 19 février dernier, des ministres ouest-africains ont poursuivi le travail accompli par les experts.

Il faut dire d’emblée que si certains responsables au sein de la CEDEAO sont encore réticents à la réalisation de ce projet, d’autres se prononcent en faveur de cette monnaie unique.

L’idée de la création d’une monnaie unique existe depuis 1980, mais c’est à partir des années 2000 que le projet a été effectivement relancé. Les dernières déclarations des responsables de la sous-région évoquaient l’échéance de 2020 pour voir se concrétiser ce projet. Ainsi, la fin du franc CFA se dessine peu à peu.

La Task force présidentielle comprend les présidents de la Côte d’Ivoire (Alassane Ouattara), du Ghana (Nana Akufo-Addo), du Niger (Mahamadou Issoufou) et du Nigeria (Muhammadu Buhari).

D’après une déclaration du chef de l’Etat ivoirien, Ouattara à son arrivée à Accra le 20 février, les présidents guinéen et togolais devraient prendre part à la réunion en tant qu’invités. Le premier, en raison du poids économique de son pays et le second pour sa fonction de président de la Cédéao.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.