Le Nigeria réceptionnera en 2020 douze avions américains pour la lutte contre Boko Haram

Les douze avions de combat américains, de type Tucano, seront livrés au Nigeria en 2020, a annoncé dimanche dernier, le Département d’Etat américain.

Les Etats-Unis et le Nigeria ont conclu, il y a quelques mois, un contrat de vente de matériel militaire, d’une valeur d’environ 496 millions de dollars, concernant la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. C’est dans ce cadre que la livraison de ces appareils sera effectuée. 

Cette vente d’appareils de reconnaissance, de surveillance et de combat relève d’une demande de longue date des autorités d’Abuja. Elle l’avait été stoppée par l’ex-président américain Barack Obama, après un bombardement par erreur d’un camp de réfugiés par l’armée nigériane, soldé par une centaine de morts. Son successeur Donald Trump avait reconsidéré la question à son arrivée au pouvoir.

La dernière attaque du groupe Boko Haram remonte au 21 avril. Il s’agissait d’un double attentat-suicide, perpétré à l’intérieur d’une mosquée dans le nord-est du pays, par un homme et une femme qui portaient des ceintures d’explosifs, et qui a fait quatre morts et plusieurs blessés.

Ce lundi, l’armée nigériane a annoncé que ses troupes ont détruit un camp d’entrainement des insurgés de Boko Haram à Benisheikh, dans l’Etat de Borno (Nord). Un insurgé a été tué et un otage libéré pendant l’opération.

Quoi qu’affaiblie par les représailles de l’armée, la secte terroriste prouve, par ces dernières attaques, qu’il conserve encore une capacité de nuisance importante et est loin d’être vaincue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.