La BAD fait don de 21,2 millions de dollars au Tchad pour la relance de son économie

Le Fonds africain de développement (FAD), une des branche du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé, ce mercredi, un don d’un montant de 21,2 millions de dollars destiné à soutenir la première phase du Programme d’appui à la relance économique (PARE) du Tchad, annonce un communiqué de la Banque panafricaine.

«Ce programme, qui est financé par un don, vient en complément du programme triennal financé par le Fonds monétaire international qui contribue à la stabilisation de la situation budgétaire du Tchad », selon les précisions du directeur général de la Banque pour l’Afrique centrale, Ousmane Doré.

Il s’agira précisément d’apporter un coup de pouce aux réformes visant l’amélioration de la gestion des finances publiques, ainsi qu’à celles militant pour la création d’un climat plus propice aux investissements privés.

A l’instar de certains pays de la sous-région Afrique centrale, le Tchad a été est frappé de plein fouet par une crise sévère suite à la baisse des cours du pétrole en 2014 et a encore du mal à se stabiliser (l’or noir représente 70% des recettes budgétaires du pays).

L’intervention du FAD entre d’ailleurs dans ce cadre d’assister le pays dans la mise en place des conditions d’une croissance économique durable, selon le communiqué de la BAD.

Plusieurs autres partenaires techniques et financiers apportent également leur appui au Tchad pour l’aider à faire face aux défis de cette relance économique, notamment le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale, l’Union européenne (UE), l’Agence Française de Développement (AFD).

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.