Énergies renouvelables: Le roi du Maroc déterminé à dépasser les 52 % du mix électrique national

Fidèle à sa politique de développement des énergies renouvelables, le Roi Mohammed VI du Maroc a ordonné, lors d’une réunion de travail jeudi à Rabat, de dépasser l’objectif actuel de 52 % du mix électrique à l’horizon 2030, tout en se félicitant des objectifs atteints jusqu’à présent.
S’inscrivant dans le cadre du suivi régulier par le Souverain marocain du déploiement opérationnel des énergies renouvelables dans le royaume, la réunion a été l’occasion de constater que l’année 2018 a été marquée par la concrétisation des objectifs arrêtés.
Il s’agit notamment de la mise en exploitation de l’ensemble du complexe solaire Noor Ouarzazate (580 MW) qui, avec la synchronisation réussie de la tour Noor Ouarzazate III, consacre sa position du plus grand complexe multi-technologique solaire en opération au monde.
Pour ce qui est des projets éoliens, le Roi a pris connaissance de l’avancement global du programme éolien intégré, dont le lancement des travaux du parc éolien de Midelt (180 MW). Celui de Taza (pour une première phase de 100 MW) est prévu pour le premier semestre 2019.
L’année 2019 connaîtra également le lancement du projet de repowering du parc éolien de Koudia El- Baida, premier projet éolien développé au Maroc et mis en exploitation en 2000 par l’ONEE.
Ce projet de repowering qui consiste à porter la capacité du parc de 50 à 120 MW, permettra de tirer avantage des derniers progrès technologiques en la matière et d’améliorer la valorisation du gisement éolien dont disposent les provinces du nord du Royaume. Une telle démarche constitue une première en Afrique et dans la région MENA.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.