Le Sénégal et l’UE signent un accord de 750 millions d’euros pour la période 2018-2023

Le gouvernement sénégalais et la délégation de l’Union européenne (UE) à Dakar ont paraphé, ce week-end, un nouveau document de stratégie conjointe pour un montant de 750 millions d’euros (491,9 milliards de FCFA), couvrant la période2018-2023

« Cette signature s’inscrit dans le cadre du partenariat diversifié qui couvre plusieurs domaines de l’action extérieure de l’UE et de ses Etats membres. L’UE demeure l’un des principaux bailleurs de fonds du Sénégal et son appui concerne des secteurs essentiels du développement économique et social du pays », a déclaré le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

L’accord couvre les secteurs tels que l’emploi, la gouvernance économique, la gestion des finances publiques, la sécurité, les infrastructures routières, la migration et le développement rural.

L’argentier de l’Etat du Sénégal a également indiqué que les objectifs stratégiques de ce nouveau document sont alignés sur le Plan Sénégal Emergent (PSE), le Document de Stratégie défini en février 2014 et qui vise à conduire le Sénégal sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035.

Ce plan est décliné sur trois axes, à savoir la « transformation structurelle de l’économie et croissance », le « capital humain, protection sociale et développement durable », ainsi que la « gouvernance,institutions, paix et sécurité ».

Pour sa part, Irène Mingasson, la cheffe de la Délégation de l’UE, a noté que« ce moment est l’occasion de rappeler la profondeur et la constance de l’engagement de l’Union Européenne et de ses Etats membres auprès du Sénégal,par l’importance d’abord des ressources mobilisées, avec une allocution budgétaire commune indicative de 750 millions d’euros (…) pour la période2018-2023 ».

«Cette stratégie conjointe représente une avancée majeure dans le paysage de l’aide publique au développement et renforce la cohérence de l’action de l’UE,la pertinence des dialogues entre les parties et la visibilité de la coopération », a poursuivi l’ambassadrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.