L’UA prévoit une réunion de haut-niveau sur la situation en RDC ce jeudi

L’Union africaine (UA) a invité les Chefs d’Etat et de gouvernement pour une réunion de «haut-niveau» ce jeudi à Addis Abeba, sur la situation qui prévaut en République démocratique au Congo (RDC).

 

«Le président de la République du Rwanda et président en exercice de l’Union africaine (UA) S.E. Paul Kagame a l’intention de convoquer une réunion de consultation de haut niveau de 16 chefs d’État et de gouvernement sur la situation en République démocratique du Congo», indique un communiqué de la direction Information et Communication de l’organisation panafricaine.

 

Le texte souligne aussi que cette rencontre sera précédée d’une réunion de consultation de la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe (SADC), une organisation régionale d’Afrique australe, dont la RDC est membre.

 

L’UA, qui avait déjà invité la CENI, après le vote en RDC, à publier des résultats «conformes à la volonté des électeurs», revient à la charge, tant la situation reste encore tendue dans le pays. Selon certaines sources, à Kinshasa, l’on dénonce déjà une « ingérence inacceptable ».

 

L’initiative de l’organisation régionale intervient alors que la Cour constitutionnelle a débuté, mardi, l’examen du recours introduit par Martin Fayulu, un des candidats malheureux de la présidentielle du 30 décembre dernier qui conteste les résultats provisoires et demande l’annulation ou un recomptage des voix.

 

Les résultats provisoires communiqués par la CENI donnent vainqueur le leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix Tshisekedi, avec 38,57% des suffrages. Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka qui revendique la victoire, arrive en deuxième position avec 34,83 %, devant Emmanuel Ramazani Shadary (23,84 %), le dauphin du président sortant Joseph Kabila.

 

La presse internationale a révélé, mardi, une fuite de documents qui prouveraient que Martin Fayulu serait le vrai vainqueur de la présidentielle. Ces documents émaneraient de deux sources, notamment la CENI et de l’Eglise catholique.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.