UA : Faki Mahamat exhorte les pays retardataires à signer l’accord sur la ZLEC

Le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat a invité ce jeudi, les six pays qui n’ont pas encore signé l’accord sur la zone de libre-échange continentale (ZLEC) de s’exécuter sans tarder.

 

«Les six pays qui n’ont pas encore signé cet instrument» sont priés de «le faire dans les délais les plus brefs et que ceux qui ont déjà franchi ce pas concluent rapidement les procédures de ratification», a indiqué Mahamat qui s’exprimait lors de la 34e session ordinaire du conseil exécutif de l’UA organisée du 7 au 8 février à Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie.

 

La session s’inscrit dans le cadre de la 32e session ordinaire de l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA qui aura lieu au siège de l’UA les 10 et 11 février, avec pour thème : «Réfugiés, rapatriés et personnes déplacées internes : vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique».

 

Moussa Faki Mahamat, a aussi annoncé que l’entrée en vigueur de l’accord concernant la ZLEC devrait intervenir sou peu, compte tenu des «avancées enregistrées qui sont particulièrement encourageantes». « Au rythme actuel de ratification, l’on peut anticiper l’entrée en vigueur de l’accord dans les semaines à venir», a-t-il précisé.

 

Selon les chiffres de l’UA, 49 pays membres de l’organisation sur 55 ont signé l’accord et 13 d’entre eux l’ont déjà ratifié. Il faudra un total de 22 ratifications pour que la ZLEC puisse entrer en vigueur. A en croire les propos de l’Union, 12 autres pays seraient en passe d’obtenir une ratification de l’accord par leur parlement.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.