La Ligue des Etats arabes et l’Union européenne se rapprochent

Le premier sommet de la Ligue des Etats arabes avec l’Union européenne (UE) qui a débuté ce dimanche 24 février à Charm el-Cheikh, en Egypte, a pris fin lundi.

Ce premier sommet euro-arabe, qui a connu la participation de plus de 50 pays arabes et européens, a été coprésidé par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le président du Conseil européen, Donald Tusk.

En se réunissant au bord de la mer rouge, les dirigeants arabes et européens cherchent à renforcer leurs relations, ainsi qu’à trouver des réponses à de nombreux problèmes et de défis communs, liés notamment au multilatéralisme, au commerce, aux investissements, à la migration, à la sécurité et à la situation régionale.

Selon l’ambassadeur de l’UE en Egypte, Ivan Surkos, les chefs d’état de l’UE se sont rendus en Egypte, car ils sont «très intéressés par un renforcement de la coopération avec (leurs) voisins arabes».

De son côté, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Hossam Zaki, a relevé la «très forte» participation arabe de haut niveau à ce sommet, soulignant qu’un dialogue entre les dirigeants arabes et européens est dans l’intérêt mutuel des deux parties.

Zaki a fait noter que le sommet aura deux sessions de déclarations formelles, ainsi qu’une session interactive sans déclaration formelle au cours de laquelle les dirigeants pourront échanger des points de vue.

A Charm el-Cheikh les discussions portent également sur les questions sécuritaires notamment sur les derniers développements dans la région concernant entre autres, le processus de paix au Moyen-Orient entre Palestiniens et Israéliens et la situation au Yémen, en Libye et en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.