L’épidémie d’Ebola en RDC «relativement maîtrisée» selon les autorités

Le ministre congolais de la santé, Oly Ilunga Kalenga a déclaré mardi lors d’une conférence de presse à Kinshasa, que les données cliniques démontrent que «l’épidémie est relativement maîtrisée dans la majorité des zones de santé touchées» par Ebola, sept mois après son apparition dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

«Au total 19 zones de santé ont été touchées par au moins un cas d’Ebola durant l’épidémie. Nous pouvons dire que la situation est contrôlée dans 17 zones de santé, 11 n’ont pas enregistré de nouveau cas confirmé pendant plus de 21 jours» et «6 autres zones de santé n’ont rapporté qu’un à 4 nouveaux cas».

Au cours des 21 derniers jours, «80 nouveaux cas ont été notifiés, dont 48 à Katwa (soit 60%) et 21 à Butembo (soit 26,25%). Nous sommes dans une nouvelle tendance de la maitrise de l’épidémie et nous sommes beaucoup plus près du but que nous le pensions», a indiqué le ministre.

Les deux zones de santé qui continuent à alimenter cette épidémie restent Butembo et Katwa (Nord-Kivu) qui ont notifié plus de 86% des nouveaux cas confirmés au cours des 21 derniers jours, a déclaré Ilunga, ajoutant qu’à Butembo, un centre de traitement qui fermé la semaine dernière après une attaque d’hommes armés, a rouvert.

Les autorités congolaises ont par ailleurs annoncé «les travaux de reconstruction du CTE de Katwa incendié dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 février».

Suite à l’apparition de la dixième épidémie d’Ebola le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu avant de toucher quelques jours plus tard la province voisine de l’Ituri (nord-est), les autorités sanitaires ont recensé 897 cas infectés, 563 décès et 304 personnes guéries.

Les activités de riposte contre l’épidémie ont été perturbées, à plusieurs reprises, par des attaques à main armée dans cette région de la RDC, en proie aux conflits.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.