Brexit : Les députés britanniques rejettent une nouvelle fois un accord entre Londres et Bruxelles

Le Parlement britannique a rejeté hier mardi, l’accord conclu entre le gouvernement britannique et Bruxelles sur le Brexit.

A quelques semaines de la date effective de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ce vote accroît de façon «significative», selon l’Union européenne, le risque d’un Brexit sans accord.

L’accord a été rejeté par 391 députés alors que 242 ont voté pour. Pourtant, après le premier rejet mi-janvier de l’accord entre Londres et Bruxelles par 432 voix contre et 202 pour, le Première ministre britannique Theresa May avait obtenu des garanties «légalement contraignantes» à l’accord, après des discussions de dernière minute lundi à Strasbourg avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Ces garanties concernaient surtout le «flet de sécurité» (backstop) qui est un dispositif visant à éviter le retour d’une frontière physique entre les deux Irlandes afin de préserver les accords de paix de 1998 et l’intégrité du marché unique européen.

Soucieux d’une séparation franche d’avec l’Union européenne, les Brexiters voulaient la suppression de cette mesure qui implique un alignement étroit de tout le Royaume-Uni sur les règles commerciales européennes en attendant la conclusion d’un accord sur les futures relations.

Theresa may est parvenue à obtenir un engagement juridique précis de l’Union européenne à respecter le fait que le Royaume-Uni se désengage de l’union douanière à la fin de la période de transition, en 2021, et cela même si la question de la frontière irlandaise n’est pas réglée par un backstop pérenne. Mais cette concession n’a pas suffi pour convaincre la majorité des députés britanniques de se prononcer en faveur de l’accord.

Le porte-parole du président du Conseil européen, Donald Tusk déclaré que la solution à l’impasse actuelle ne pouvait venir que de Londres et que l’Union européenne allait poursuivre ses «préparatifs» en vue d’un Brexit sans accord. La date effective de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est fixée en principe pour le 29 mars prochain.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.