Hyundai et Kia investissent 300 millions de dollars dans la société indienne VTC Ola

Les groupes sud-coréens Hyundai et Kia, qui forment ensemble le cinquième constructeur automobile mondial, ont annoncé hier lundi, leur décision d’investir 300 millions de dollars dans l’entreprise indienne de voiture avec chauffeur «VTC Ola».

Les trois groupes travailleront ensemble pour développer notamment des véhicules électriques et des infrastructures spécifiques pour le marché indien.

Pour mieux répondre aux spécificités locales, les trois partenaires ont expliqué dans un communiqué commun, qu’ils utiliseront les données accumulées durant le fonctionnement du service pour améliorer constamment les véhicules.

Le partenariat annoncé hier doit également permettre le développement de solutions de gestion et de management de la flotte de véhicules électriques en Inde.

Hyundai cherche à fournir à Ola une flotte de véhicules électriques spécifiquement conçues pour le secteur des voitures avec chauffeur. L’an passé, le service indien avait fait état de son ambition de faire rouler un million de voitures électriques sur les routes indiennes d’ici 2021.

Avec son milliard d’habitants, l’Inde est un marché prometteur très prisé pour ses services de mobilité, ce qui explique l’engouement de plusieurs sociétés pour le marché indien.

L’an dernier, Hyundai et Kia ont investi 275 millions de dollars dans Grab, une société basée à Singapour devenue le numéro Un du VTC en Asie du sud-est après avoir racheté une partie des activités d’Uber Technologies dans la région.

En août dernier, le groupe sud-coréen avait déjà investi dans la start-up indienne de location de voitures Revv. Et le leader mondial du secteur, Uber, qui a déjà botté en touche sur les marchés chinois et d’Asie du sud-est en concluant un partenariat avec Didi Chuxing et en cédant ses activités à Grab, s’accroche dans la conquête de ce marché indien.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.