Révision à la hausse du capital social de la Banque extérieure d’Algérie

La Banque extérieure d’Algérie (BEA) a augmenté son capital social le portant de 150 milliards de Dinars Algéiens à 230 milliards de DA, a  annoncé cette banque publique algérienne dans un communiqué.

Cette augmentation de capital, «s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement visant notamment un redéploiement à l’international dans la perspective d’ouvrir un établissement bancaire en France, d’une part, et l’accroissement des parts de financement en interne, d’une autre part», explique le texte, précisant que cette augmentation a été proposée par le conseil d’administration de la BEA et avalisée par le Conseil de la monnaie et du crédit.

« Cette opération accroîtra la capacité à répondre à des événements futurs très importants liés au financement du crédit de l’économie nationale notamment les projets structurants, et offrira la possibilité de poursuivre la croissance grâce à des acquisitions ciblées», estiment les responsables de cette institution bancaire.

A signaler que la BEA compte beaucoup de clients dans le secteur de l’énergie, dont la compagnie publique Sonatrach et ses comptes sociaux pour l’exercice 2017, révèlent un bénéfice net de plus de 57 milliards de DA et un total bilan de 3.122 milliards de DA.

Par contre en 2016, le total bilan était de 2.574 milliards de DA, un chiffre jugé très insuffisant par les responsables de la banque publique et qui l’on imputé essentiellement à une baisse des ressources collectées du secteur public, notamment celles provenant de Sonatrach.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.