La Déclaration de Tunis a sanctionné le 30ème Sommet arabe

Le 30ème Sommet arabe placé sous le signe : «Sommet de la volonté et de la solidarité», s’est achevé ce dimanche 31 mars, avec l’adoption de la «Déclaration de Tunis».
Cette déclaration accorde un intérêt important à la cause palestinienne, à la situation en Syrie, en Irak, en Libye et au Yémen, dénonçant toute mesure affectant la souveraineté syrienne sur le Golan.
«La déclaration de Tunis», qui a été adoptée en présence des chefs d’Etat et d’une délégation de la Ligue arabe, incite également à la poursuite de la lutte contre le terrorisme, ainsi qu’à l’action arabe commune. Elle prévoit aussi des mesures à prendre pour alléger les souffrances des déplacés et des réfugiés dans la région arabe.
Par ailleurs, la Déclaration de Tunis, a salué la signature par le Roi marocain Mohammed VI, Amir Al-Mouminine (Commandeur des Croyants) et président du Comité Al Qods, et le Pape François de «l’Appel d’Al Qods» visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.
Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a aussi salué les efforts consentis par le Roi Mohammed VI dans le soutien de la lutte des Maqdessis, (les habitants palestiniens d’Al Qods).
«Nous saluons hautement les contacts et les efforts que déploie Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, ainsi que Bayt Mal Al Qods, en faveur de la cité sainte», a affirmé le Président Abbas à l’ouverture de ce Sommet arabe.
Ce Sommet a été marqué par la présence notamment du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Gueterres, du Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, Youssef Al-Othaimeen, du Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, et de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.