La Banque mondiale révèle les filets sociaux devant réduire la pauvreté en Afrique

Quels filets sociaux, pour quel développement en Afrique ? C’est la question à laquelle la Banque mondiale a tenté d’apporter une réponse dans son ouvrage intitulé «Les filets sociaux en Afrique : Comment réaliser pleinement leur potentiel ?».

Cet ouvrage qui est un résumé du rapport complet rédigé par des experts de la banque mondiale, met l’accent sur les filets sociaux qui sont des outils utilisés pour réduire la pauvreté et aider les familles à sortir de la précarité et résister aux chocs dans le continent noir.

Le livre qui fait partie de la Collection Développement, dirigée par l’Agence Française de Développement et la Banque mondiale, présente tout d’abord un aperçu des filets sociaux en Afrique, ainsi que les éléments de plus en plus nombreux démontrant leur efficacité dans l’amélioration du bien-être et dans l’inclusion économique des populations les plus pauvres et vulnérables.

«Les filets sociaux sont des outils que des pays déploient de plus en plus pour appuyer les populations les plus pauvres et les plus vulnérables» a indiqué Aline Coudouel, Économiste à la Banque mondiale et co-auteur de cet ouvrage.

Pour réussir un tel pari, le programme relatif aux filets sociaux, doit prendre en compte trois domaines essentiels à savoir : les domaines politique, institutionnel, et enfin financier, explique Mme Coudouel.

L’ouvrage souligne par ailleurs, que le grand défi en Afrique est de mener ces filets sociaux à l’échelle, d’assurer la couverture de tous les ménages vulnérables et surtout de s’assurer que cette couverture à l’échelle soit maintenue dans la durée et deviennent pérennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.