La gestion intégrée des eaux et des sols rapproche le Maroc et la Chine

Le Maroc et la Chine veulent renforcer leur coopération dans le domaine des ressources en eau. C’est dans ce cadre que le Haut Commissaire marocain aux eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification, Abdeladim Lhafi, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec le vice-ministre chinois des Ressources en eau, Wei Shanzhong.

Les deux personnalités ont discuté des perspectives de coopération entre les deux pays, dans les domaines de conservation et de gestion intégrée des eaux et des sols.

Il a été relevé que la grande similitude au niveau des conditions du milieu naturel et des défis à relever, entre le Maroc et la Chine, constitue l’axe central du partage d’expériences. Selon le Haut Commissariat marocain aux eaux et Forêts, les échanges ont permis d’aborder des sujets portant sur la gestion des risques et l’adaptation aux conditions climatiques.

La même source a rappelé que le Maroc, qui s’est engagé dans une politique de mobilisation des ressources en eau, a adopté une démarche de planification et de gestion intégrée, le but étant de maîtriser la vulnérabilité du pays et de réduire les impacts des changements climatiques.

Le Haut Commissariat souligné par ailleurs, que la politique de l’eau adoptée par le Maroc a également permis le développement de l’irrigation contrôlée pour garantir la sécurité alimentaire et la satisfaction des besoins en eau dans des secteurs productifs ainsi que le développement de l’énergie hydro-électrique dans la perspective de développer les énergies propres.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.