Maroc : Chantiers prioritaires et transformations au sein de la CGEM

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM- patronat), Salaheddine Mezouar a tenu ce jeudi à Casablanca, une conférence de presse dédiée aux chantiers prioritaires et aux transformations qui s’opèrent au sein de l’organisation patronale.

«Nous avons travaillé pendant une année, après des élections considérées comme étant exemplaires au sein d’une Confédération qui a atteint 70 ans et qui est censée avoir atteint le niveau de maturité nécessaire pour pouvoir continuer à remplir sa mission», a déclaré le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar.

Pour son bilan d’un an à la tête de la confédération, Mezouar a fait savoir que c’était une année pleine de chantiers et de défis. L’organisation patronale a veillé à traiter les questions prioritaires avec beaucoup d’engagement, de détermination et de volontarisme, a-t-il indiqué.

«Nous avons veillé à ce que les actes premiers soient traités avec la rapidité et l’intelligence nécessaires… Nous avons ajusté et nous avons veillé à ce que l’ensemble des structures de la CGEM puissent fonctionner en harmonie et avancer en fonction des objectifs qu’elles se sont assignées», a précisé le président de la CGEM.

L’enjeu étant de relancer la croissance économique au niveau national, Salaheddine Mezouar, a relevé qu’il était nécessaire de démarrer ce mandat avec des messages forts, à savoir la trésorerie de l’entreprise, les délais de paiement, le financement, la dynamisation des marchés publics et la promotion des investissements.

Il a souligné que pour faire de la CGEM une organisation ouverte et dynamique au service de ses membres et à l’écoute de son environnement, un travail d’audit et d’analyse a été mené et a concerné les différentes instances de l’organisation patronale.

Il est enfin revenu sur les récentes démissions du vice-président, Fayçal Mekouar et du directeur général délégué de la CGEM, Fadel Agoumi, assurant que ces démissions ne reflètent en aucun cas une scission au sein de la Confédération. Il a promis pour conclure qu’il veillera «à ce que la CGEM reste forte. Je veillerai à ce qu’il y ait toujours le plus de cohésion possible».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.