Décès en Arabie saoudite du président déchu de la Tunisie, Zine el Abidine Ben Ali

L’ancien président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, 83 ans, est décédé jeudi en Arabie Saoudite, où il vivait en exil depuis la révolution du jasmin qui avait secoué la Tunisie en 2011 dans la foulée du printemps arabe, a indiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Mounir Ben Salha, avocat de Ben Ali, a confirmé ce décès en citant comme sources sa famille et son médecin.

Le 12 septembre, Me Ben Salha avait déjà déclaré que le président déchu se trouvait «dans un état critique» et démenti les rumeurs de son décès. «Il n’est pas mort, mais son état de santé est mauvais. Il est sorti de l’hôpital et se soigne actuellement chez lui. Son état de santé se stabilise», avait-il assuré.

Ben Ali et son épouse Leila Trabelsi ont régné sur la Tunisie d’une main de fer pendant 23 ans, mettant l’économie du pays en coupes réglées.

Ben Ali avait été chassé du pouvoir en 2011 par un mouvement populaire, point de départ des mouvements de contestations populaires du «Printemps arabe» ayant éclaté dans de nombreux Etats arabes. Il avait fui, le 14 janvier 2011 vers Jeddah, en Arabie saoudite, où il vivait depuis en exil avec sa famille.

En 2018, à l’issue d’un procès pour «homicides volontaires», «abus de pouvoir» ou encore «détournements de fonds», il avait été condamné par contumace à de multiples peines de prison, dont plusieurs à perpétuité.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.