La 6ème édition Rebranding Africa Forum s’ouvre à Bruxelles

La 6ème édition du Rebranding Africa Forum se tient les 4 et 5 octobre à Bruxelles, sous le thème «Les enjeux socio-économiques de l’exploitation minière en Afrique», avec la participation de plus de 500 décideurs et experts du secteur minier.

En marge de cette rencontre, le Centre africain de veille et d’intelligence économique (CAVIE) organise du 07 au 09 octobre, une session internationale de formation en intelligence économique au profit des acteurs des marchés africains orientée vers les secteurs des mines et de l’énergie.

Le Centre compte transmettre aux participants les méthodes, techniques et outils les plus avancés en matière de collecte, de traitement, d’analyse, de surveillance, de gestion et de transmission sécurisée du renseignement utile à la prise de décision sur les marchés africains.

« Cette formation unique, sur le continent, donnera véritablement les moyens de leur autonomie aux acteurs des mines et de l’énergie désireux d’analyser leur marché, de surveiller leurs concurrents, de suivre l’action de la société civile, d’anticiper et d’influencer la décision publique en Afrique »,  a fait noter Guy Gweth, superviseur de ce programme de haut niveau.

Selon, la session de Bruxelles permettra aux auditeurs de pouvoir identifier seuls les appels d’offre en amont et d’intégrer les circuits décisionnels, influencer ceux qui produisent les normes du secteur et ceux qui les prescrivent, surveiller la concurrence locale autant que les mouvements clés du marché international, cartographier et documenter les grands projets actuels et futurs sur le continent, auditer et sanctuariser le patrimoine informationnel des opérateurs actifs sur les marchés africains.

Dans les segments ultra-concurrentiels que sont les mines et l’énergie, fortement exposés à la corruption et sujets à l’omerta, les acteurs ne boxent pas tous dans la même catégorie, souligne-t-on.

Les bases de données de projets et d’appels d’offres sont prohibitifs pour certains, constate CAVIE, soulignant la nécessite d’outiller les acteurs africains par des pratiques et techniques adaptées à l’âpreté de la compétition.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.