Le Sénégal et la Chine mettent en place un groupe de travail pour les infrastructures

Dakar et Pékin ont procédé hier mardi, à la mise en place d’un groupe de travail qui sera chargé de piloter les réflexions sur le financement et la mise en œuvre des infrastructures dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et la Chine.

La cérémonie a eu lieu en prélude à une Conférence sur l’Introduction & Promotion des Projets de Coopération et d’Investissement Sino-Sénégalais, tenue le même jour au Musée des Civilisations Noires à Dakar.

La partie sénégalaise a été représentée par une équipe conduite par le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, El Hadji Oumar Youm, et le gouvernement chinois par une délégation menée par Wang Sheng Wen, représentant du ministère du commerce chinois.

Dans un communiqué publié à cet effet, Youm s’est félicité du volume des investissements engagés depuis 2012 par la Chine dans les  infrastructures (autoroutes, ponts, édifices culturels…) au Sénégal, soient environ 1,355 milliard de dollars.

Le ministre sénégalais a invité les sociétés chinoises à « plus d’ouverture à l’endroit des entreprises sénégalaises, pour des partenariats gagnant-gagnant, pour le transfert de technologie, pour travailler dans une étroite communion, pour le développement du Sénégal dans la création de richesses et d’emplois».

Lors de la Conférence, l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, Zhang Xun, a indiqué que son pays attend du Sénégal qu’il présente une liste de ses «projets prioritaires» avant novembre prochain, date à laquelle les deux pays se retrouveront à Shanghai pour signer des accords de coopération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.