Maroc : Les 1ers CRI, nouvelle génération ouvrent leurs portes d’ici fin novembre

Les premiers Centres régionaux d’investissement (CRI) nouvelle génération, vont être installés dans la deuxième décade de ce mois de novembre, a annoncé ce lundi 4 novembre à Casablanca, le ministre marocain de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, lors d’une rencontre avec les membres de la CGEM (patronat) autour du projet de loi de Finances 2020.

«Les CRI verront le jour dès la semaine prochaine», a précisé le ministre Laftit, sous les applaudissements de la communauté des affaires. «Les premiers directeurs de ces CRI seront nommés ce jeudi et les 12 centres du pays seraient opérationnels avant la fin de l’année », a-t-il déclaré.

Abdelouafi Laftit a saisi l’occasion pour revenir sur les grandes lignes de la réforme de ces centres, précisant les CRI ne sont plus habilités à accorder des dérogations pour l’immobilier et seront désormais, des accompagnateurs et facilitateurs de l’acte d’investir sans distinction de secteur.

Il a par ailleurs, ajoute, que la décision sera prise lors d’une commission unique d’investissement, à la majorité de ses membres et non à l’unanimité comme c’était le cas auparavant et ladite commission aura un délai d’un mois pour traiter les dossiers qui lui sont soumis.

Dans un souci de faire face aux difficultés d’aide à la création de l’entreprise et d’accompagnement des investisseurs, Laftit a noté que les CRI proposent des cellules spécialisées qui se consacrent à l’écoute et à la résolution des problèmes des investisseurs.

Aussi, et dans le cadre de la charte communale, a-t-il conclu, l’ensemble des actes relatifs à l’investissement seront déconcentrés au niveau régional.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.