Côte d’Ivoire aura bientôt une carte d’identification du commerçant

La Côte d’Ivoire accélère le processus de mise en œuvre de la carte d’identification du commerçant. Dans cette dynamique, l’état ivoirien, représenté par le ministère du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, a signé, ce lundi 25 novembre 2019, un protocole d’accord avec le groupe VISA International.

Cette convention, selon le ministre ivoirien du commerce, Souleymane Diarrassouba devra accélérer la mise en œuvre de la carte du commerçant qui concerne trois millions de personnes en Côte d’Ivoire.

« Aujourd’hui nous sommes avec VISA International pour donner plus de produits à valeur ajoutée à nos commerçants, pour leur faciliter la vie et bénéficier de solutions d’épargnes électroniques », a déclaré le ministre Diarrassouba, précisant que le gouvernement compte sur l’expérience de VISA et ses expertises qu’elle a développées dans le monde pour faire accélérer ce processus.

« Par cet accord, les commerçants et les entreprenants pourront bénéficier d’une meilleure sécurité de leur transaction financière», a indiqué, pour sa part, Christelle N’Guessan-Rigaud, Directrice du développement commercial en charge du marché UEMOA de VISA.

« Ils (les commerçants, Ndrl) auront également droit à un accès au crédit, à des solutions d’épargne via des partenariats qui seront tissés avec des institutions financières, des Fintech et surtout d’un accompagnement pour une meilleure gestion de leurs activités », a-t-elle ajouté.

L’autre objectif de ce projet est de faire une migration des commerçants de l’informel vers le formel. « L’objectif est de permettre à nos commerçants de sortir de la paupérisation avec une meilleure gestion de leurs revenus », assuré Mme N’Guessan-Rigaud.

En identifiant l’ensemble des opérateurs commerciaux, le fichier des commerçants et entreprenants, en cours de constitution, permettra de mieux encadrer le secteur. Il aidera à réduire la part de l’informel dans l’économie ivoirienne, en plus de la mise en place d’une meilleure organisation des marchés, des circuits de distribution et la mise en œuvre d’une meilleure politique de développement de l’inclusion financière.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.