L’ONU sollicite 29 milliards de dollars pour venir en aide à 168 millions de personnes

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a lancé, ce mercredi, un appel de fonds de près de 29 milliards de dollars pour venir en aide à un nombre record de 168 millions de personnes dans le monde, au titre de l’année 2020.

«Actuellement, une personne sur 45 dans le monde a besoin d’une assistance humanitaire, soit 168 millions, un record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale», a déclaré Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires.

Parmi les 168 millions de personnes qui auront besoin d’une assistance l’an prochain, l’ONU compte cibler en particulier 109 millions de personnes les plus nécessiteuses.

Lors de ce qu’on peut appeler l’appel de Genève, Lowcock a expliqué que les besoins augmentaient en partie parce que «les conflits deviennent plus longs et plus intenses», ajoutant que «le changement climatique, avec son cortège d’inondations et de sécheresses, pèserait également sur le fardeau humanitaire».

Il a fait noter que l’ONU et ses partenaires souhaitent davantage anticiper les effets des crises. «Nous avons les données, les mécanismes financiers et le système de distribution» pour le faire, a-t-il indiqué.

Il a rappelé qu’en cette année 2019, 20 millions d’individus supplémentaires ont été affectés par rapport aux estimations qui avaient été lancées fin 2018. «Ce serait une surprise extrêmement positive si aucun nouveau besoin ne se présentait en 2020», a lancé Mark Lowcock, avec espoir.

Le Yémen et la Syrie restent les pays qui réclament le plus d’aide, et auxquels l’Onu prévoit d’affecter une enveloppe de plus de 3 milliards de dollars, sur les 29 milliards.

Mais le Venezuela est le pays dont les besoins humanitaires ont le plus augmenté, passant de 740 millions de dollars en 2018 à 1,35 milliard de dollars pour 2020, relève le haut fonctionnaire onusien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.