L’Union européenne octroie au Mali un appui budgétaire de 59,3 millions d’euros

La délégation de l’Union européenne (UE) au Mali, a annoncé mardi dans un communiqué, une enveloppe de 59,3 millions d’euros destinée à soutenir deux programmes d’appui budgétaire au Mali.

Approuvé par le Comité de pilotage de l’appui budgétaire de la Commission européenne, le montant bénéficiera précisément au programme d’appui à la consolidation de l’Etat (SBC) et au contrat de réforme sectorielle des secteurs sécurité alimentaire, nutritionnelle et agriculture durable (CRS-SANAD).

Selon le communiqué, ces programmes poursuivent des objectifs comme la mise en place d’un environnement propice à la croissance économique, l’éradication de la pauvreté, l’amélioration de la transparence et de l’équité dans la gouvernance nationale et locale, l’augmentation de la mobilisation des ressources internes, l’emploi des jeunes, ainsi que le renforcement de la résilience des populations vulnérables.

Au travers de son soutien, l’Union européenne veut « saluer l’engagement du gouvernement dans ses efforts de réforme relatifs à la gestion des finances publiques, au maintien de la stabilité du cadre macroéconomique, à la transparence budgétaire et à la mise en œuvre du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable », explique le texte.

L’enveloppe représente 89% de la somme totale prévue par l’UE en faveur du Mali pour 2019. Ce pays ouest-africain a bénéficié d’un autre appui budgétaire de 250 millions de dollars de la part de la Banque mondiale, dont la convention d’accord de financement a été signé lundi 16 décembre.

Cet appui budgétaire de la Banque mondiale a pour triple objectif de contribuer à la viabilité financière du secteur de l’énergie, mettre en place un mécanisme de subventions agricoles plus ciblé et plus efficace, et augmenter la fourniture de services décentralisés en faveur des couches défavorisées de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.