La CAF et le rallye «Africa Eco Race» font enrager le Polisario et son parrain algérien

L’année 2020 sera marquée par une marque de soutien au Maroc, de la part du président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad qui programmé la phase finale de la CAN de Futsal du 28 janvier au 7 février à Laâyoune, chef lieu du Sahara marocain, suscitant l’ire des dirigeants du Front Polisario et de leurs parrains algériens.

En plus, la CAF a prévu la tenue le 6 février, également à Laâyoune, la réunion de son Comité exécutif et de sa Commission des urgences.

Cette décision a été prise, mardi dernier, lors de la réunion du Comité exécutif de la CAF tenue à Hurghada en Égypte, en présence président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et second vice-président de la Confédération africaine, Fouzi Lekjaa.

Le front Polisario et ses parrains algériens qui sont déjà remontés contre par l’ouverture par les Iles Comores et la Gambie d’un Consulat Général respectivement à Laâyoune et à Dakhla, ont été astreint à encaisser un sérieux revers dans le domaine sportif.

Il s’agit de la 12ème édition du rallye Monaco-Dakar, dont les concurrents ont fait ce mardi leur départ de Tanger en direction de la ville de Dakhla à l’extrême sud-ouest du Sahara marocain, avant leur passage en Mauritanie à travers le poste frontalier marocain de Guergarate.

Les organisateurs du rallye Monaco-Dakar, baptisé «Eco Race Africa», ont fait fi des menaces et avertissements du Front Polisario par ailleurs, largement médiatisés comme d’habitude, par la presse algérienne.

A l’occasion de cet événement, les organisateurs ont enfoncé un peu plus le couteau dans la plaie du Polisario, en insérant dans leurs affiches une carte du Maroc incluant son Sahara Occidental.

Lors de la précédente édition de ce Rallye, rappelle-t-on, des miliciens du Polisario avaient été dépêchés le 8 janvier 2018, aux abords du passage frontière de Guergarate, où ils ont tenté sans succès, de faire barrage au rallye en intimidant les concurrents, mais ces derniers ont gagné sans encombre la Mauritanie.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

16 + 12 =