Burkina Faso : 24 morts dans l’attaque contre une église

Au moins 24 personnes ont été tuées et 18 autres blessées dans une attaque commise dimanche contre une église dans le nord du Burkina Faso, a annoncé lundi, le gouverneur de la région du Sahel, le colonel Salfo Kaboré.

Dans la journée de dimanche, «un groupe armé terroriste» a fait irruption dans le village et «attaqué les paisibles populations de la localité après les avoir bien identifiées et séparées des non-résidents», a écrit le colonel Kaboré, dans un communiqué.

Un précédent bilan de sources de sécurité faisait état d’au moins dix tués dans cette attaque armée, au moment du culte dominical dans le village de Pansi, dans la province de Yagha (nord-est).

«Le bilan provisoire fait état de 24 personnes assassinées, dont le pasteur d’une église protestante. Nous déplorons également 18 blessés et des personnes enlevées», a-t-il précisé.

Les attaques attribuées à des groupes jihadistes, contre les églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina, pays sahélien pauvre d’Afrique de l’Ouest. Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina Faso depuis le début des attaques il y a quatre ans, de plus en plus fréquentes et meurtrières.

Les violences jihadistes, souvent entremêlées à des confits intercommunautaires, au Mali, au Burkina Faso et au Niger ont fait 4.000 morts dans ces trois pays voisins en 2019, selon l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.