Des dirigeants de Boko Haram morts dans des frappes aériennes au Nigeria

L’armée nigériane a annoncé ce lundi dans un communiqué, que le groupe islamiste Boko Haram et l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont perdu un bon nombre de leurs combattants dans une opération baptisée «Lafiya Dole», menée à Durbada, au nord-est du Nigeria.

«Plusieurs terroristes de Boko Haram/des dirigeants de l’ISWAP ont été tués et leurs sanctuaires détruits dans ces frappes aériennes menées par la composante de la Force aérienne de l’opération Lafiya Dole dans la localité de Durbada, au niveau de l’Etat de Borno», précise le document.

L’opération a eu lieu le 17 avril dernier, «sur la base de rapports d’enseignements crédibles qui ont été par la suite confirmés par des séries de missions de reconnaissance et de surveillance».

Les avions de chasse déployés ont mené des frappes précises dans la zone ciblée et les combattants qui tentaient de prendre la fuite ont été éliminés dans des «attaques consécutives», précise le communiqué qui reste cependant silencieux sur le bilan exact de l’opération.

Les Forces armées ont réitéré leur détermination de continuer à «soutenir les offensives lancées contre les ennemis de la nation», dans l’accomplissement de leur responsabilité de restaurer la paix et la Sécurité dans le nord-est du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.