Le Burkina rouvre le grand marché de la capitale

Les autorités du Burkina ont décidé la réouverture ce lundi du marché central de Ouagadougou qui était près d’un mois, à l’arrêt en raison de la pandémie du nouveau Coronavirus.

L’Etat a résolu de rouvrir ce marché «pour soulager les commerçants, leur permettre de poursuivre leur activité et participer à la relance de l’économie nationale», a souligné le maire de la capitale, Armand Béouindé.

Pour sa part, le président du Conseil national du secteur informel, Salifou Kaboré, a déclaré que « ce grand marché qui est le poumon économique de la capitale » approvisionne les autres marchés, même à l’intérieur du pays.

D’après l’Agence de développement urbain de Ouagadougou, entre 25.000 et 30.000 personnes travaillent dans ce marché qui compte près de 3.000 boutiques et qui est organisé autour d’un bâtiment de deux étages, en plein milieu de la capitale.

La reprise des activités dans le marché central n’est pas synonyme de la suspension de la lutte contre la propagation de la maladie de Coronavirus. Non seulement la zone a été auparavant nettoyée et désinfectée, mais des dispositions nécessaires ont été également prises.

Armand Béouindé a évoqué des dispositifs de lavage des mains installés à toutes les portes d’entrée, la prise systématique de température, un traçage pour faire respecter la distanciation sociale, l’augmentation du nombre de policiers, la mobilisation de 500 bénévoles pour veiller au respect des consignes…

Les commerçants, qui réclamaient la réouverture du marché à cor et à cri, ont finalement eu gain de cause et affichent leur satisfaction de voir leurs doléances entendues par les autorités. Certains citoyens craignent cependant que la maladie ne prenne plus d’ampleur dans la mesure où elle n’est pas encore maitrisée dans le pays qui compte déjà 581 cas confirmés de Coronavirus, 357 cas de guérison et 38 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.