Coronavirus : Le plan de relance coûtera 750 Mds d’euros à  l’Union européenne

La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a présenté ce mercredi 27 mai, le plan de relance de l’Union européenne (UE) pour surmonter la crise du coronavirus et faire face à ses répercussions socio-économiques majeures.

Doté d’une enveloppe de 750 milliards d’euros, ce plan de relance baptisé  « Next Generation EU », vient s’adosser au projet de budget pluriannuel européen d’environ 1.100 milliards d’euros pour la période 2021-2027, réaménagé par la Commission qui s’attend à une récession « historique » de -7,4% en 2020, suivi d’un rebond de +6,1% en 2021.

«Le plan de relance transforme l’immense défi auquel nous sommes confrontés en une opportunité, non seulement en soutenant la reprise, mais aussi en investissant dans notre avenir», a soutenu Mme Der Leyen.

Elle a expliqué que « le pacte vert pour l’Europe et la numérisation stimuleront l’emploi et la croissance, la résilience de nos sociétés et la santé de notre environnement ».

«C’est l’heure de l’Europe. Notre volonté d’agir doit être à la hauteur des défis auxquels nous sommes tous confrontés», a déclaré la présidente de la Commission européenne.

« Next Generation EU » sera alimenté par des emprunts à grande échelle de la Commission au nom de l’UE, ce qui va nécessiter une négociation ardue avec les Etats membres.

Sur les 750 milliards, près de 560 milliards d’euros vont alimenter une «facilité de relance et de résilience» qui ira directement aux gouvernements. Il y aura également un programme de 31 milliards d’euros pour soutenir les entreprises solvables qui ont besoin d’aides publiques temporaires et 9,4 milliards d’euros pour se préparer aux futures crises sanitaires. Le reste sera constitué de prêts aux Etats membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.