Le président namibien affirme que Berlin s’apprête à présenter des excuses pour le génocide des Hereros

Le président namibien, Hage Geingob a affirmé jeudi que l’Allemagne avait accepté de présenter des excuses pour les atrocités commises contre les Hereros pendant l’ère coloniale au début du XXème siècle. 

«La République fédérale d’Allemagne a accepté que les événements qui se sont déroulés de 1904 à 1908, puissent être qualifiés de génocide et elle est prête à présenter des excuses au plus haut niveau du gouvernement allemand», a affirmé le président namibien devant le parlement de son pays.

«Je souligne toujours qu’on ne fait pas la paix avec un ami. On pardonne et on fait la paix avec un ennemi, même si on ne peut pas oublier ce qu’il vous a fait», a-t-il encore dit.

L’Allemagne a colonisé entre 1884 et 1915, la Namibie qui s’appelait à l’époque Afrique du Sud-Ouest. L’histoire de son empire colonial a été ternie par la politique d’extermination des tribus révoltées herero et nama sur le territoire de la Namibie actuelle.

Des dizaines de milliers d’Hereros et quelque 10.000 Namas ont été tués entre 1904 et 1908 après s’être rebellés contre les forces d’occupation allemandes, qui les avaient soumis à un régime de privations et de spoliations.

Selon le président Geingob, l’Allemagne, qui a officiellement reconnu ces exactions, négocie depuis 2015 avec la Namibie en vue d’un accord qui pourrait contenir des excuses officielles et la promesse d’aides au développement en guise de dédommagement.

A ce jour, l’Allemagne a reconnu sa responsabilité pour les massacres des Hereros et des Namas, mais n’a pas présenté d’excuses officielles pour ce que certains historiens considèrent comme le premier génocide du XXe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.