Afrique : L’accélération de la croissance du numérique objet d’un partenariat entre UAT et Ericsson

L’Union africaine des télécommunications (UAT), l’agence de l’Union africaine spécialisée dans la promotion et le développement des TIC sur le continent, et l’opérateur des Télécoms, Ericsson, ont signé un protocole d’accord visant à accélérer la croissance du numérique en Afrique.

A travers ce partenariat, l’UAT indique qu’elle compte tirer parti de «l’expertise de l’entreprise télécoms suédoise pour accélérer le déploiement du haut débit sur le continent et garantir un accès pour tous».

«La collaboration avec Ericsson vise à connecter, à innover et à transformer le continent en une économie de la connaissance», a déclaré le secrétaire général de l’UAT, John Omo, cité dans un communiqué.

Ce dernier a souligné qu’il est impératif que les économies du continent deviennent «plus compétitives, plus agiles, plus ouvertes et plus innovantes afin de tirer parti des innovations en matière de TIC pour transformer les nations africaines en économies intelligentes».

Le président d’Ericsson Moyen-Orient et Afrique, Fadi Pharaon a laissé entendre, de son côté, que le partenariat avec l’UAT sera axé sur les stratégies de gestion du spectre, promettant de mettre à la disposition du continent l’expérience d’Ericsson en la matière.

«Nous visons à partager les meilleures pratiques mondiales qui garantiront une utilisation efficace des ressources rares et l’attribution de nouvelles fréquences», a précisé Fadi Pharaon, assurant que cet appui «apportera des avantages sociétaux qui permettront de créer une société plus connectée et fondée sur la connaissance en Afrique ».

Les deux associés s’engagent ainsi à promouvoir la gestion rationnelle du spectre et œuvrer pour réduire le coût des technologies télécoms pour en faciliter le déploiement et l’accès sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.