Libye : 40 personnes tuées dans plusieurs attaques djihadistes

Une vingtaine de personnes ont trouvé la mort dans plusieurs attentats revendiqués par un groupe de djihadistes appartenant à l’Etat islamiste (EI) en Libye. Ces attaques suicides se déroulent au moment où la communauté internationale cherche à envoyer des troupes en Libye pour combattre les militants islamistes. Le gouvernement libyen a décrété sept jours de deuil national en mémoire des victimes de cet attentat suicide.

Des nouveaux attentats lancés contre les civils à Al-Qoba à l’est de la Libye ont causé la mort de 40 personnes dont six Egyptiens. Selon le ministère de la Santé libyen qui a fourni ce bilan, 41 autres personnes ont été blessées dans ces explosions qui ont visé un commissariat de police et les environs du domicile du président du parlement, Aguila Salah Issa. Le troisième attentat a été commis à Derna, dans une station service bondée de monde au moment de l’exploision.

Depuis plusieurs semaines, ce groupe islamiste multiplie des attaques contre les populations civiles et les édifices abritant les responsables ou l’administration du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. Ce gouvernement a dénoncé ces actes terroristes, et a promis de riposter fermement. Il a ensuite décrété sept jours de deuil national.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye fait face à un chaos nourri par des groupes rebelles internes. L’arrivée du groupe EI parti de l’Irak a envenimé les choses, radicalisant les camps qui étaient déjà en opposition. L’Organisations des Nations Unies et les Etats-Unis ont exhorté les parties libyennes à renouer le dialogue afin de lutte efficacement contre les avances de l’Etat islamiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.