GABON : la sœur de l’actuel chef de l’Etat devant la justice française pour des factures impayées

La sœur de l’actuel président du Gabon, Ali Bongo est convoquée ce matin du 17 mars, devant le tribunal de grande instance de Paris en France. Pascaline Bongo est accusée de n’avoir pas payé environ 540 000 euros de factures auprès d’une pme française.

Depuis quelques mois, la famille Bongo est sous les rampes et toujours relativement au finances. Elle est toujours sous enquête d’enrichissement illicite. Récemment l’affaire de l’héritage de feu Bongo avait défrayé la chronique aujourd’hui c’est principalement la fille ainée des Bongo qui est en cause.

C’est à la 4e chambre du tribunal de grande instance a 10h, au palais de justice de Paris que Mme Bongo, ancienne directrice de cabinet de feu Omar Bongo, est en assignée suite à une action intentée par la société française Blue Mendel.

Tout commence en 2012 lorsque l’ainée Bongo devient cliente de Blue Mendel en passant des commandes de plus sortes de marchandises. Elle paye ses factures jusqu’en janvier 2013 et après aucun signe de paiements.

D’ailleurs ses commandes ont continué à être envoyées par SMS, directement au patron de la société d’export et ce jusqu’en avril 2014. Aujourd’hui au bord de la faillite, la société française de transport maritime réclame son dû. Au total, ce sont plus de 540 000 euros que la société réclame à Mme Bongo.

Des dizaines de factures restées impayées, couvrant le transport d’une limousine entre Paris et Libreville, la commande d’une moquette en gazon synthétique ou encore plus de 100 pots de crème glacée livrés à la présidence du Gabon.

Par ailleurs l’avocat de la société française, Me Wassermann trouve cependant choquant que la fortune de la famille Bongo s’élève à plusieurs millions d’euros et que Mme Bongo ne règle pas ses factures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.