L’armée soudanaise récupère le dernier bastion des rebelles au Darfour

L’armée soudanaise a récupéré ce week-end, le dernier bastion tenu par les rebelles du Mouvement de libération du Soudan (MLS) – Faction Abdel-Wahid al-Nour, dans la région du Jebel Marra, dans l’Etat du Darfour-Central, a annoncé un communiqué rendu public vendredi 8 avril.

«Après s’être emparé des districts de Takno et de Kewi dans le Jebel Marra, les forces armées ont poursuivi leur avancée pour détruire le dernier bastion des forces d’Abdel-Wahid al-Nour dans le district de Sarong», précise le communiqué.

Depuis janvier 2015, la région de Jebel vit dans un cycle d’affrontements entre l’armée soudanaise et les rebelles du MLS – Faction Abdel-Wahid al-Nour. Cependant, l’armée n’a encore fait aucun commentaire sur cette offensive ayant abouti à la libération du dernier bastion des forces rebelles.

Ce succès de l’armée a constitué probablement, pour le président soudanais, Omar el-Béchir, un appui de taille pour maintenir le référendum sur le statut administratif du Darfour qui devrait débuter ce lundi. En effet, les opposants à ce référendum estiment que les combats qui sévissent encore dans le pays, ne sont pas propices à l’organisation de cette consultation référendaire.

Toujours est-il que deux principales visions s’affrontent sur ce référendum devant déterminer le choix entre la conservation de la structure actuelle du Darfour qui est divisé en cinq Etats, et la transformation de Darfour en une seule et même région.

Les groupes armés qui ont annoncé le boycott de la consultation, demandent que la région s’unisse à nouveau pour plus d’autonomie et un meilleur accès aux ressources naturelles. Par contre, le gouvernement soudanais préfère maintenir le Darfour divisé. Ceci pour mieux asseoir son pouvoir sur la région et mieux contrôler les ressources, selon des observateurs.

Sur le terrain, 1.400 bureaux de vote ont été installés dans 65 localités. Khartoum reste convaincu que la situation est suffisamment calme pour que la consultation populaire ait lieu.

Les conflits au Darfour ont déjà fait plus de 300.000 morts, selon l’ONU.

A propos de Khartoum©2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.