La BM injecte 12,7 milliards de FCFA dans l’huilerie sénégalaise Suneor

La Banque mondiale (BM) a accordé au Sénégal, un financement de 12,7 milliards de FCFA destiné à la restructuration et à une nouvelle privatisation de la Suneor, première et principale huilerie du pays.

L’accord de financement a été paraphé mardi à Dakar, par le ministre sénégalais de l’Économie, des finances et du plan, Amadou Ba et la directrice des Opérations de la BM au Sénégal, Louise Cord.

Pour Amadou Ba, ce financement devrait contribuer à «la production de semences certifiées, tout en renforçant le système de commercialisation de l’arachide» et «favoriser l’investissement stratégique dans l’industrie de transformation de l’arachide».

L’enveloppe de la Banque Mondiale constitue un financement additionnel du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP-2A), a indiqué le ministre sénégalais, précisant qu’un financement initial de 34,5 milliards de FCFA avait permis au WAAPP-2A d’atteindre des résultats «très satisfaisants».

De son côté, Louise Cord a souligné qu’à travers ce financement, son institution «compte soutenir le gouvernement du Sénégal pour améliorer la productivité et la compétitivité du secteur et la mise en œuvre réussie d’un processus complexe de restructuration et de reprivatisation pour la sélection de nouveaux investisseurs stratégiques pour la Suneor».

La Suneor connaît de nombreuses difficultés financières depuis quelques années. En octobre 2015, l’Etat a officialisé son divorce avec la huilerie, dans l’objectif de favoriser une nouvelle politique de restructuration de la culture arachidière. Selon des observateurs, la société attise déjà les convoitises des investisseurs étrangers.

L’arachide occupe 65% de la population agricole (soit 480.000 ménages) et génère 17% du produit intérieur brut du Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.