Les Etats-Unis révèlent avoir bombardé des combattants Shebab en Somalie

Les forces américaines ont mené, mardi, des raids contre des islamistes Shebab en Somalie, dont six combattants ont été tués, révèle un communiqué du commandement militaire américain chargé de l’Afrique (Africom).

L’opération s’est déroulée dans la nuit de lundi à mardi, à environ 260 kilomètres au sud de Mogadiscio, en collaboration avec le gouvernement fédéral somalien, précise le communiqué.

Depuis que le président Donald Trump a autorisé, en mars dernier, le Pentagone à lancer des opérations anti-terroristes en Somalie, notamment pour soutenir le gouvernement, les frappes américaines deviennent de plus en plus régulières.

Mi-août, sept combattants Shebab avaient péri au cours des raids aériens de l’armée américaine, menés au sud de Mogadiscio en coopération avec les forces somaliennes. En juin, ce sont des positions de la secte islamiste qui ont été bombardées par les forces aériennes des Etats-Unis. Un des principaux camps d’entraînement du mouvement, situé dans le sud du pays, a été détruit au cours de cette opération.

Qu’à cela ne tienne, Africom a rappelé dans son communiqué que l’armée américaine «continuera à utiliser tous les moyens autorisés et appropriés» pour lutter contre le terrorisme, notamment «frapper des terroristes, leurs camps d’entraînement et leurs abris en Somalie, dans la région et dans le monde».

Les islamistes d’Al Chabaab, affilié à Al Qaïda, veulent renverser le gouvernement somalien, soutenu par les pays occidentaux, et imposer la charia. Ils avaient été chassés de Mogadiscio par la mission de maintien de la paix de l’Union africaine en Somalie (Amiscom), mais ils continuent de perpétrer des attaques depuis les milieux ruraux où ils avaient trouvé refuge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.