Côte-d’Ivoire : le FMI souligne de bonnes performances économiques

Le Fonds monétaire international a salué la Côte d’Ivoire pour ses performances économiques, selon un communiqué de la Présidence publié mardi et basé sur les résultats d’un séjour de travail effectué par une délégation de l’institution financière du 19 septembre au 03 octobre à Abidjan.

«Dan Ghura (chef de mission) a salué les performances économiques réalisées par la Côte d’Ivoire au cours du 1er semestre de cette année, malgré la chute du prix du cacao», indique le communiqué qui signale aussi que le FMI «a noté les bonnes perspectives de l’économie ivoirienne pour l’année 2018 et le moyen terme».

En effet, ce chef de division au département Afrique du FMI qui s’est aussi entretenu par le président Alassane Ouattara, et qui s’est adressé à la presse à l’issue de cet entretien, a bien déclaré que «les performances réalisées dans le cadre du programme appuyé par le FMI ont été fortes au cours du premier semestre de 2017».

Il a précisé que «tous les critères de performance et les repères indicatifs pour fin juin 2017 ont été atteints. Tous les repères structurels ont également été mis en œuvre, y compris trois mesures sur la politique et l’administration fiscales». Cet expert a souligné également que, malgré la chute des prix du cacao, les performances économiques du pays demeurent bonnes à moyen terme

Toutefois, au-delà de tous les politiques fortes relevées par la délégation, Ghura a recommandé aux autorités ivoiriennes d’accélérer les réformes dans l’objectif de maintenir «une croissance forte, soutenue et inclusive».

Le séjour des experts du FMI à Abidjan constitue un préalable pour les discussions concernant la deuxième revue du programme économique et financier triennal appuyé par le FMI, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. Pour 2016-2017, le pays affiche la production de deux millions de tonnes. Le secteur cacaoyer contribue à près de 40% aux recettes d’exportation et à hauteur de 20% au Produit intérieur brut (PIB). Signalons que le gouvernement ivoirien vient d’adopter son budget 2018 qui s’élève 6.723,5 milliards FCFA, soit une augmentation de 4,3% par rapport au budget 2017.

A propos de Abidjan© 2017 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.