Le Nigeria empochera 85 millions de dollars dans l’affaire Malabu Oil

Le ministre nigérian de la justice, Abubakar Malami, a révélé ce lunndi, que le Royaume-Uni versera à son pays une indemnisation d de 85 millions de dollars dans le cadre de l’affaire Malabu Oil accusé de corruption.

L’affaire remonte à quelques années, lorsque les compagnies pétrolières, italienne Eni, et anglo-nérlandaise Shell ont acquis un bloc pétrolier au Nigeria, au prix de 1,092 milliard d’euros. Ce bloc, baptisé OPL 245 et extrêmement convoité, est d’une capacité de production de plus de neuf milliards de barils. Seulement l’argent versé par les deux géants pétroliers n’a pas été empoché totalement par l’Etat nigérian.

Une importante partie de la somme aurait été transférée dans les comptes de Malabu Oil, une compagnie pétrolière de droit britannique, alors propriétaire du bloc. Or un ancien ministre nigérian du pétrole, Dan Etete, s’était attribué l’OPL 245 dans le plus grand secret, en le vendant à la société Malabu Oil dont il était le seul actionnaire.

Le complot a été mis au clair grâce à une enquête menée par la Commission chargée des infractions économiques et financières du Nigéria (EFCC) et des associations de lutte contre la corruption dont Global Witness. Les justices nigériane, italienne et du Royaume-Uni s’étaient alors saisies du dossier.

Eni et Shell sont aussi poursuivis et devraient verser plusieurs centaines de millions de dollars à l’Etat nigérian pour dommages et intérêts. Mais les deux compagnies ont toujours nié toute responsabilité et assuré avoir payé le gouvernement nigérian sans être impliqués dans la décision de celui-ci sur la manière d’utiliser l’argent payé.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.